Ouh yeah, la livraison est offerte dès 80€ d'achat

Shop
Retourner au blog

Que coûte un vêtement?

Écrit le 1 octobre 2018

La Slow Fashion c’est une mode durable, transparente, et engagée à respecter les travailleurs qui fabriquent nos vêtements. Et oui c’est donc simplement ça, respecter le travail du couturier ou de la couturière qui a confectionné notre pantalon.

On se doute bien qu’un t-shirt vendu pour quelques euros, c’est louche. Qu’à priori, s’il est si bon marché, c’est qu’il a été confectionné dans des conditions de travail désastreuses, peut-être même par des enfants, et au sein d’une industrie irrespectueuse et polluante.  Cette offre - de la mode jetable à très bas prix – s’est développée dans les années 1980-90. Elle représente une économie faussée, qui ne peut être pérenne et dont il est grand temps de dénoncer les travers. 

 

Alors, au risque de d’être complètement rabat-joie, on vous raconte tout de même comment ça se passe - là-bas, en Asie du Sud Est – la vie des travailleurs du textile.

En Chine, les travailleurs vivent et dorment à l’usine, dans d’étroits dortoirs. Ils y restent 11 mois de l’année et ne repartent voir leur famille qu’une fois par an à l’occasion du nouvel an chinois. En cas de nécessité, ils travailleront la nuit, corvéables à merci. Et les moins chanceux d’entre-eux passeront leur journée dans des bains acides - très peu sécurisés - pour le traitement du coton. Leur salaire moyen ? Environ 100€ par mois, alors que le salaire vital dépasse les 300€….

Pour des questions de rapidité, certaines enseignes délocalisent une partie de leur production dans des régions plus proches (Tunisie, Turquie, Maroc) où les conditions de travail ne sont pas beaucoup plus réjouissantes (droit du travail peu ou pas respecté, main d’œuvre exploitée, travail de mineurs...).

Au siècle dernier, on appelait cela de l’esclavage. Au 21eme siècle, on appelle ça la fast fashion… Alors en effet, le coût unitaire de la slow fashion est plus élevé. Mais acheter un produit éthique – confectionné près de chez vous – c’est avoir la certitude de respecter le travail des couturiers, c’est garantir un code du travail (jours de congé, horaires et salaires descents), c’est un acte citoyen.