DÉFI ÉCOLO: UNE BOX DE 7 FRINGUES AU CHOIX POUR 219€

Shop

5 excellentes raisons de faire bricoler vos enfants !

Écrit le 28 novembre 2018

Retourner au blog

Au-delà du développement évident de la créativité et de la concentration, faire bricoler son enfant permet également de développer des aspects plus profonds de sa personnalité en devenir. On fait le point en 5 arguments !

1. C'est Maria qui l'a dit!

Maria qui ? Maria Montessori of course ! «L’intelligence de l’enfant atteint un certain niveau, sans qu’il fasse usage de sa main; l’activité manuelle lui fait atteindre un niveau plus élevé, et le petit enfant qui s’est servi tout seul de ses mains présente un caractère plus fort.» Maria Montessori (in L’esprit absorbant de l’enfant).

C’est une manière très saine de stimuler l’estime de soi, chère à la pédagogie Montessori : non seulement par le sentiment de fierté et de satisfaction après un travail accompli, mais également en observant l’évolution de ses différents travaux.

2. Développer la motricité fine

Manier des objets avec ses mains est une compétence qui doit être développée très jeune. Tenir un crayon, bâtir des petites constructions, c’est mettre en pratique des compétences essentielles comme la coordination et la motricité fine. Mettez à disposition de votre enfant de moins de 3 ans tout ce qu’il faut pour écrire ou dessiner : marqueurs de couleurs, crayons, craies… il va s’amuser à utiliser les différents moyens de colorier et s’exprimer par la même occasion !

3. Développer l’intelligence

Bricoler monopolise 2 aspects du cerveau : l’émotionnel mais également le rationnel.

Parce qu’elle fait réaliser une suite de tâches concrètes, cette activité a un effet positif sur le bon développement de l’intelligence de l’enfant. En plus, il apprend ! En dessinant une fleur, il en distingue les parties : tige, pétale, étamine… La curiosité est un vilain défaut qui développe surtout l’intelligence ;-)

4. Gérer ses émotions

Réaliser une activité manuelle permet de se libérer de ses émotions et est souvent perçu comme exutoire (pas uniquement pour les enfants, d’ailleurs). Cet exercice demande de canaliser son énergie pour entrer dans une phase de concentration et même provoquer une sensation d’évasion.

5. Mémoriser et comprendre

Avant de dessiner ou modeler, l’enfant doit se figurer et ancrer la chose dans son esprit, pour pouvoir concrètement se la représenter et ensuite la reproduire. Avant de se lancer, il va devoir analyser, observer et mémoriser les détails qui feront de son œuvre quelque chose de reconnaissable.

BRICOLAGE : La pâte à sel

Pour faire sa main en pâte à sel, il te faut : une main, et de la pâte à sel !

Bon, la main c’est facile

Pour la pâte à sel :
  • Mélange 1 verre de sel fin, 1 verre d’eau tiède et 2 verres de farine et le tour est joué !
  • Malaxe, mélange, rompt, lance, joue, fais des formes rigolotes (ne mange pas la pâte, c’est dégueulasse !) et puis… aplati ton pâton comme une grosse crêpe et colles-y ta main bien fort pour que l’empreinte soit assez profonde !
  • Ensuite, il faut la cuire, au four comme un gâteau au chocolat ! à 90° pendant 1h30.
  • Quand c’est cuit, transforme ta main en super copain à barbe : peint la paume pour le visage, et dessine-lui un joli chapeau, comme celui du père Noël par exemple !

PS : n’oublie pas ta signature d’artiste ;)

BRICOLAGE - pâte à sel : mode d'emploi

BRICOLAGE : La botte de noel

C’est bien connu, le père Noël dépose des friandises dans une chaussette suspendue ! On est d’accord, ta chaussette 28 est bien trop petite pour accueillir tous les bonbons que tu convoites ! Que faire ? La faire soi-même bien sûr !!

  • Superpose 2 tissus rouges et découpe-y une graaaaaande forme de chaussette. Tu te retrouves avec 2 pièces identiques. Super !
  • Découpe un rectangle un peu plus grand que 2 fois la largeur de la « cheville » dans un tissu en doudoune ou en fausse fourrure.
  • Va avec ces 3 morceaux de tissus chez ton papa, ta maman, ou ta mamie, et demande-lui d’assembler les 2 pieds : côté le plus long dos à dos.
  • Ensuite, demande-lui de coudre la doudoune sur toute la largeur de la « cheville » (pas du côté de la 1ère couture, hein !).
  • C’est presque fini ! Il faut encore fermer la chaussette, en la cousant à l’envers.
  • Retourne-là et tadaaaam, et le tour est joué !!

Tu peux aussi ajouter une petite lichette pour suspendre la chaussette au sapin ou à un clou !

Il suffit d’attendre les yeux en cœurs maintenant !

BRICOLAGE - pâte à sel : mode d'emploi

RECETTE : Les sablés de Noël

C’est samedi, jour des biscuits !!

Il fait froid, il fait glagla. On n’a qu’une envie, c’est de rester chez soi, mais on fait quoi ? Des biscuits pardi !

Aujourd’hui Maurice vous confie sa recette préférée (surtout parce qu’on peut mélanger la pâte avec les nageoires, euh les mains !)

Il vous faudra :

  • 150 g de farine
  • 75 g de beurre mou (pas fondu)
  • 75 g de sucre de canne
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel
  • De la cannelle en poudre

Préparation :

  • Mélangez la farine, le beurre en petit morceaux, le sucre, le sel et la cannelle (tout sauf l’œuf en somme !).
  • Mélangez bien, avec les mains et en frottant ses paumes l’une contre l’autre pour faire comme du sable.
  • Incorporez l’œuf à ce mélange sableux.
  • Faire une grosse boule homogène, saupoudrez de farine et laissez reposer 30 minutes dans un endroit frais. Patience…
  • Préchauffez le four à 200°.
  • Etalez la pâte au rouleau, sur un plan de travail fariné. La pâte doit faire environ 1/2cm d’épaisseur.
  • Faites des formes dans la pâte à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un verre.
  • Déposez les sablés sur une plaque beurrée et cuire 10 minutes dans le four chaud !

C’est prêêêt ! N’oubliez pas de partager hein ;)

RECETTE - les sablés de Noël